Sélectionner une page

Cela faisait quelque temps que j’avais envie d’essayer la médecine chinoise.

J’en entendais parler depuis des années, en bien.

Les chinois, paraît-il, ne paient leur médecin que s’ils sont en bonne santé. Je ne comprenais pas bien ce que cela voulait dire. Mais la médecine chinoise m’intéressait, m’interpellait aussi, et je me disais que j’essaierais bien pour voir de quoi il retournait.

L’occasion s’est présentée un jour de fin janvier, à l’occasion de l’intersaison entre l’hiver et le printemps qui dure du 17 janvier au 3 février.

Les saisons chinoises sont en effet séparées par un court laps de temps entre chaque saison, contrairement aux saisons occidentales qui se suivent. Cette courte période est appelée « intersaison » et une année chinoise en compte quatre. Les chinois en profitent pour aller voir leur médecin afin qu’il procède à un rééquilibrage énergétique. Si le médecin fait bien son travail, il est capable, lors de ce rééquilibrage, de détecter et de soigner une pathologie. Mais le but de cette médecine est bien sûr de prévenir toutes sortes de maladies, et de faire en sorte que le patient reste en bonne santé. Il s’agit d’une médecine de prévention, alors que la médecine allopathique est plutôt une médecine qui a pour but de soigner une maladie déjà installée. C’est la raison pour laquelle les chinois ne paient leur médecin que s’ils sont en bonne santé, signe que ce dernier a bien fait son travail de prévention.

Étant très curieuse de nature, je suis abonnée à quantité de newsletters gratuites et je reçois fréquemment des publicités dans ma boîte mail. Si la plupart sont uniquement commerciales, certaines de ces publicités peuvent avoir un contenu intéressant sans que l’on ne soit obligés d’acheter quoi que ce soit. C’est une façon gratuite de s’ouvrir à des choses que l’on ne connaît pas. A condition bien sûr de ne pas être crédule et de faire le tri entre le bon grain et l’ivraie.

Pour en revenir à cette expérience, c’est de cette façon, en recevant un mail dans ma messagerie, que j’ai su qu’une praticienne en médecine chinoise donnait des consultations près de chez moi.

J’y ai vu là l’occasion d’essayer et j’ai pris rendez-vous avec elle.

Quelques jours plus tard…

C’est aujourd’hui que j’ai rendez-vous avec la praticienne en médecine chinoise. Je l’appelle ainsi car je ne sais pas trop quel titre lui donner. Un praticien en médecine chinoise n’est pas un docteur, au sens occidental du terme. Il n’a pas fait d’études de médecine allopathique et cette pratique est considérée comme une médecine alternative. D’ailleurs la consultation de 50 €, n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale.

L’heure venue, je me rends sur les lieux. Je sonne. L’interphone se met à grésiller et une voix me salue. Je lui explique en une phrase que j’ai rendez-vous avec la praticienne en médecine chinoise du centre. La porte s’ouvre, et je me retrouve dans une salle d’attente, devant une dame d’une cinquantaine d’années. La praticienne me tend une main franche, et me demande de patienter quelques instants.

Le premier contact est plutôt bon et je me sens un peu plus sereine malgré l’appréhension de l’inconnu.

La séance

Quelques minutes plus tard, la praticienne vient me chercher pour me conduire à son cabinet.

Elle me demande de retirer mes chaussures et de rester en chaussettes avant d’entrer dans son cabinet. Heureusement que la saison s’y prête et que j’en ai mis ! Je n’aime pas marcher pieds nus en dehors de chez moi.

Une fois entrée dans le cabinet, la praticienne m’invite à me mettre à l’aise et à m’asseoir sur un canapé situé près de son bureau et qui remplace les classiques chaises des médecins occidentaux.

Elle m’indique qu’elle va me poser quelques questions sur mes habitudes de vie puis qu’elle me fera un bilan en même temps qu’un rééquilibrage énergétique à l’aide d’aiguilles d’acupuncture.

Elle m’explique aussi que la médecine chinoise est une médecine énergétique basée sur le Qi ou Chi, le souffle vital. Pour cette médecine, le corps est traversé de multiples flux d’énergie, les méridiens, des plus importants,  les principaux, et des secondaires. C’est en rééquilibrant les principaux méridiens que l’on rééquilibre l’énergie du corps dans son ensemble.

Elle me demande ensuite mes nom et prénom, mon âge, pourquoi je suis venue la voir. Elle me questionne également sur ce que je mange, si je pratique un ou plusieurs sports et si oui, lesquels, et si j’ai des problèmes de santé particuliers.

Ca ressemble il est vrai à un interrogatoire, mais bienveillant. Comme pour s’excuser, la praticienne m’explique qu’il est important de connaître les habitudes de vie du patient pour faire un bilan global et mieux déterminer comment aider la personne à être et à rester en bonne santé. Elle m’indique aussi qu’Hippocrate, le fondateur de la médecine moderne, préconisait de bien connaître ses patients, leur hygiène de vie, leur façon de vivre, et pas seulement leur pathologies, pour mieux les soigner ensuite. Il disait aussi, c’était sa devise, « que ton aliment soit ta première médecine ».

La praticienne me demande ensuite de me dévêtir juste le bas du corps (pantalon + chaussettes) et

je me retrouve à moitié nue, portant juste une culotte sur le bas mais complètement habillée sur le haut du corps.

Elle me fait ensuite allonger sur une table de massage, sur le dos.

Puis, tout en continuant à m’expliquer ce qu’elle fait, elle imbibe différentes parties de mes jambes d’un liquide froid avant de fixer des sortes d’aiguilles. Ce sont en fait des aiguilles d’acupuncture chinoise, qui ressemblent à de grosses aiguilles à coudre mais qui ne font absolument pas mal. Je ne ressens absolument aucune douleur. La séance se poursuit, la praticienne me pose des questions sur mon hygiène de vie, sur ce que je mange, tout en continuant à positionner les aiguilles et, en fonction de mes réponses, elle me donne des conseils alimentaires.

Les bénéfices

1/ immédiatement après la séance

Au bout d’une heure, séance se termine après un dernier conseil. Je me rhabille, paye la consultation et prend congé.

Je me sens relaxée, sereine et calme, et en même temps rechargée en énergie.

Un premier bénéfice de cette séance.

2/ une semaine après la séance

Je sens que mon énergie circule mieux depuis la séance. Et j’ai toujours cette sensation profonde de sérénité.

De plus, mes cheveux sont plus souples, plus doux et plus brillants, alors que je n’ai pas changé de shampoing. C’est sûrement parce que l’énergie circule mieux.

3/ un mois plus tard

L’un des conseils alimentaires que m’a donné la praticienne est de réduire ma consommation de yaourts à un par semaine. Elle m’a expliqué que mon profil diététique chinois révèle que je crains les aliments dits « humides » et qu’il est préférable, dans mon cas, de n’en manger qu’une fois par semaine, et que mes problèmes de circulation sanguine viennent de là.

J’avais déjà arrêté de consommer du lait de vache, pour ne consommer que du lait de chèvre ou de brebis. J’avais alors remarqué que j’étais beaucoup moins stressée.

Mais ne manger des yaourts qu’une fois par semaine, alors que j’en consommais une fois par jour, me contrariait.

Je me suis tout de même efforcée de suivre son conseil. Et au bout d’un mois, petit miracle : les veinules disgracieuses que j’avais sur les jambes avaient presque toutes disparues. Je n’en reviens toujours pas !

Autre effet bénéfique de cette séance : je n’ai attrapé ni grippe, je ne suis pas vaccinée, ni rhume, alors que sur mon lieu de travail, la plupart de mes collègues sont tombés malades.

La médecine chinoise, en rééquilibrant mon énergie, a boosté mon immunité et j’ai pu échapper à toutes les cochonneries de virus qu’on attrape l’hiver.

Pour terminer…

Cette séance m’a bien plu. Il y a eu un vrai dialogue avec la praticienne. Et je me sens mieux, alors que j’éprouvais de la fatigue avant d’aller la voir.

Cette séance m’a remise en forme et a eu un effet positif sur mon état de santé général.

Je vous invite à essayer, ça vaut le coup.

Quant à moi, je sais déjà que j’y retournerai à la prochaine intersaison !

Pour plus de renseignements et pour trouver un praticien en France, vous pouvez consulter :

1/ le site de la Fédération Nationale de Médecine Traditionnelle Chinoise

http://fnmtc.fr/fr/

2/ le site de l’Union Française des Professionnels de Médecine Traditionnelle Chinoise

https://www.ufpmtc.fr/

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau l'ebook"10 clés pour être zen au quotidien"

Merci! Votre cadeau arrivera directement dans votre boîte mail!