Sélectionner une page

Si les fêtes de fin d’année sont une période de réjouissance, il y a tout de même des situations qu’on aimerait éviter. Comme par exemple les repas en famille. Avec la cousine bourge qu’on ne supporte pas. Ou la vieille tante revêche qui n’est pas en reste pour faire des réflexions sur la façon dont on s’habille, sur l’éducation de nos enfants, ..

Bref ! Les repas de famille peuvent vite tourner au vinaigre.

Voici quelques conseils pour rester zen et éviter que la situation ne dérape

1.Quelques semaines à quelques jours avant : se préparer

1.1 La logistique

Si le repas se passe chez vous, faire une liste de tout ce dont on a besoin (une jolie nappe, suffisamment d’assiettes, de couverts, de verres, de serviettes, de chaises, ..) vous permettra de prévoir, d’acheter ce qui vous manque, et d’arriver plus zen le jour J.

   Faites également la liste des ingrédients qu’il vous faudra pour le repas (apéritif, entrée, plat principal, fromage, dessert, gâteaux, ..) 

 

 

Faites-vous un planning des choses à faire pour ne pas être en retard le jour J.

Prévoyez également votre tenue à l’avance, que le repas soit chez vous ou à l’extérieur.

1.2 La préparation psychologique

Si la logistique est importante, le côté psychologique l’est tout autant pour un repas réussi.

Profitez des moments où vous êtes au calme pour faire l’exercice suivant.

Asseyez-vous, le dos droit, les pieds bien à plat au sol et les mains sur les cuisses. Inspirez pendant secondes, puis expirez également pendant secondes. Faites ce cycle 5 fois.

Visualisez ensuite les scènes pouvant se présenter : l’arrivée des convives, le repas, l’après-repas, ..

Pour chaque scène, imaginez que tout se passe bien, que les moments sont agréables, conviviaux, que tout est fluide. Mettez sur chacune de la lumière blanche dorée et ressentez de la joie en visualisant ces moments.

2. Le Jour J

Faites en sorte d’être zen. Si besoin, mettez le réveil pour vous lever un peu plus tôt et ne pas être obligé de vous dépêcher. Plus on doit faire vite, plus on est stressé.

Et bien sûr, si vous êtes invité, faites en sorte d’être à l’heure.

3.Une fois sur les lieux du repas

3.1 Garder le sourire quoiqu’il arrive

On ne le sait pas forcément, mais le sourire est une arme redoutable et peut désarmer bien des conflits.

Ayez cela à l’esprit et, dans la mesure du possible, restez souriant(e). Vous serez étonné(e) du résultat.

3.2 Changer de sujet

Que l’on vienne de subir une réflexion ou que la conversation aborde un sujet qu’on voudrait éviter, la technique consiste à amener la conversation sur un autre sujet.

Ca peut être un sujet plus neutre comme le temps qu’il fait et qui n’est pas forcément de saison, le réchauffement climatique qui en est la cause, la composition du repas ou toute autre généralité.

Une autre façon de faire est de retourner la question qui gène à son interlocuteur. Par exemple, à la question « tu fais quoi comme boulot », il suffit d’expliquer brièvement notre activité professionnelle puis retourner la question à celui ou celle qui l’a posée par un « et toi, tu travailles dans quel domaine ? ». Une fois que la personne a répondu, ne pas hésiter à creuser le sujet en posant d’autres questions en rapport avec le thème abordé.

Il s’agit là de détourner l’attention de notre interlocuteur pour ne pas avoir à trop parler de soi ou de choses qui nous gênent.

3.3 Bien choisir ses voisins de table

Si possible, se mettre à table à côté de personnes qu’on apprécie. Ca permet de se sentir plus à l’aise, mais aussi de discuter plus facilement, d’aborder des sujets neutres ou qui nous intéressent. Le repas passe ainsi plus vite et nous paraît plus agréable, plus convivial.

3.4 S’isoler quelques minutes

Une fois le repas fini, ou dès que c’est possible, ne pas hésiter à s’isoler quelques minutes, soit à l’extérieur pour prendre l’air si le temps le permet soit dans une autre pièce moins bruyante, soit en allant quelques minutes dans la voiture en prétextant y avoir oublié quelque chose (un paquet de mouchoirs, son portable, ..) ou, en dernier lieu, dans les toilettes.

S’isoler permet de souffler, de faire quelques respirations, et de rester calme ou de se calmer.

J’espère que ces quelques conseils vous aideront et je vous souhaite d’agréables repas de famille. 

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau l'ebook"10 clés pour être zen au quotidien"

Merci! Votre cadeau arrivera directement dans votre boîte mail!