Sélectionner une page

J’ai souvent entendu dire qu’il fallait pardonner pour pouvoir évoluer.

J’avoue que cela était relativement abstrait pour moi.

Pardonner à quelqu’un qui vous a fait souffrir ? Je n’en voyais pas l’intérêt.

Quand une personne m’a vraiment fait du mal, ce qui m’est arrivé quelquefois dans ma vie, je la raye définitivement de mes relations. Je m’arrange pour ne plus la fréquenter, ou, si je ne peux pas faire autrement, pour l’approcher le moins possible.

Alors pardonner, à quoi bon !

Puis, à force d’entendre parler du pardon, j’ai fini par vraiment m’y intéresser.

1. Pardonner, qu’est-ce que ça veut dire ?

J’ai mis un certain temps à comprendre vraiment ce qu’était le pardon.

Pardonner, ce n’est pas excuser ce que l’autre nous a fait. Pardonner, c’est vivre en paix avec le mal qui nous a été fait. Autrement dit, être serein par rapport à notre vécu, qu’il soit positif ou négatif, et surtout s’il est négatif et provoqué par une ou plusieurs autres personnes.

Il n’est bien entendu pas question de trouver des excuses à notre agresseur. Simplement d’être en paix avec les faits et avec les conséquences que ces faits ont pu avoir sur nous, sur notre corps, notre mental, nos proches et notre vie de tous les jours.

2. Comment pardonner

C’est un processus qui n’est pas facile. Des cercles de pardon sont d’ailleurs organisés un peu partout en France et dans le monde. Créés en 2012 par l’écrivain Olivier Clerc, ces cercles de pardon ont pour but d’aider à pardonner, et ainsi de guérir du passé et de vivre en paix avec lui.

Ces cercles, à but non lucratif, sont accessibles à tous.

Cependant, si vous préférez travailler seul, vous pouvez vous inspirer de la méthode suivante :

– écrire les faits qui ont eu lieu, les conséquences qu’il ont eus sur vous, vos proches, votre vie quotidienne et celle de vos proches

– rassembler le plus d’éléments possibles sur la personnalité de votre agresseur

– demander à une ou plusieurs personnes de votre entourage et non parties prenantes de l’agression de vous aider à comprendre ce qui a pu faire que votre agresseur agisse comme il l’a fait.

Encore une fois, il n’est absolument pas question d’excuser ce qui a été fait. Il s’agit de comprendre de la manière la plus objective possible pourquoi ce qui s’est passé a pu arriver. Pour ensuite pouvoir vivre en paix avec cela le reste de notre vie. Et le pardon permet cela.

2. Les effets bénéfiques du pardon

Pardonner permet de trouver la paix et la sérénité intérieures.

Il aide à accepter les faits.

Il chasse la colère vis à vis des personnes qui ont fait du mal. Il permet de ne plus leur en vouloir, même si on n’excuse pas ce qui a été fait, et qui est parfois inexcusable.

Le pardon, en plus de permettre l’acceptation, chasse tout sentiment de haine, de vengeance, ces sentiments qui détruisent de l’intérieur la personne qui les éprouve, alors même que c’est elle la victime.

Ne plus éprouver ces sentiments négatifs et destructeurs permet de se sentir mieux, en paix avec soi-même et avec les autres, et aide à réapprendre à vivre normalement.

Autant de bénéfices qui contribuent au bonheur.

Ca vaut vraiment le coup d’essayer, n’est-ce pas ?

Vous pouvez partager votre expérience dans les commentaires.

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau l'ebook"10 clés pour être zen au quotidien"

Merci! Votre cadeau arrivera directement dans votre boîte mail!