Vous avez sûrement déjà entendu parler du bouddhisme, cette philosophie de vie qui prône le bonheur et la méditation. Mais voyons comment les bouddhistes cultivent le bonheur et comment vous pouvez l’appliquer dans votre vie pour être plus heureux au quotidien.

Le bouddhisme recherche le bonheur en utilisant la connaissance et la pratique pour atteindre l’équanimité mentale. Dans le bouddhisme, l’équanimité, ou la paix de l’esprit, est obtenue en se détachant du cycle de la soif qui produit le dukkha, c’est-à-dire le mal-être, la souffrance.

Ainsi, en atteignant un état mental où l’on peut se détacher de toutes les passions, besoins et désirs de la vie, on se libère et on atteint un état de béatitude et de bien-être transcendant.

Le Bouddha a encouragé ses disciples à rechercher la “tranquillité” et la “perspicacité” comme qualités mentales qui mèneraient au Nirvana, la Réalité ultime. Les domaines de la culture mentale, qui comprennent le juste effort, la juste attention et la juste concentration, sont les compétences et les outils mentaux utilisés pour atteindre le bonheur.

Bouddha : Le juste effort

Le juste effort consiste à éviter les pensées négatives dans un premier temps jusqu’à être capable de les oublier complètement et qu’elles ne surviennent plus dans notre esprit.

Une fois que cela est fait, on parvient à un état d’esprit sain et tranquille grâce à la pratique de la pensée positive. Cet effort continu favorise un état d’esprit propice à la pratique de la pleine conscience et de la concentration (méditation).

La pleine conscience

La pleine conscience est l’un des enseignements les plus influents du bouddhisme et a filtré dans la culture populaire ainsi que dans la psychothérapie moderne. Le Bouddha a estimé qu’il était impératif de cultiver une juste conscience de tous les aspects de la vie afin de voir les choses telles qu’elles sont réellement. Il a encouragé une attention et une conscience aiguë de toutes choses à travers les quatre fondements de la pleine conscience :

1. Contemplation du corps

2. Contemplation des sentiments

3. Contemplation des états d’esprit

4. Contemplation des phénomènes

En un mot, la pleine conscience consiste à vivre le moment présent avec une attitude d’ouverture et de fraîcheur à l’égard de tous et de chaque expérience. Grâce à une juste prise de conscience, on peut se libérer des passions et des envies, qui nous rendent si souvent prisonniers des regrets passés ou des préoccupations futures.

La juste concentration et la méditation

La « juste concentration » est une discipline mentale qui vise à transformer votre esprit. En tant que pratique centrale de la “méditation”, la concentration juste est une activité fondamentale dans la pensée et la pratique bouddhistes.

Selon le Bouddha, il existe quatre stades de concentration plus profonde appelés Dhyana :

1) Le premier stade de concentration est celui où les entraves mentales et les intentions impures disparaissent et où un sentiment de béatitude est atteint.

2) Dans la deuxième étape, les activités de l’esprit prennent fin et seule la béatitude demeure.

3) Dans la troisième étape, la béatitude elle-même commence à disparaître.

4) Dans la dernière étape, toutes les sensations, y compris la béatitude, disparaissent et sont remplacées par une paix totale de l’esprit, que Bouddha a décrite comme un sentiment de bonheur plus profond.

Compassion

Les histoires de la compassion et de la considération de Bouddha pour toute vie abondent. Il a enseigné la vérité et la compassion parce qu’il considérait que le bonheur personnel était lié au bonheur des autres.

Une telle leçon se reflète à la fois dans sa façon de vivre et dans sa façon de mourir. Dans la vie, il a été dit que le Bouddha a renoncé au Nirvana afin d’enseigner aux autres les clés de la transcendance.

Dans la mort, l’histoire raconte qu’un disciple a accidentellement empoisonné Bouddha. Alors qu’il était mourant, il a réconforté ce disciple en lui assurant que le repas qu’il venait de prendre était l’un de ses deux repas les plus bénis : le premier était celui qui devait rompre son jeûne sous l’arbre de la bodhi, de la connaissance, et ce second repas de champignons pourris était celui qui l’amènerait au Nirvana.

J’espère que cet article vous aura aidé à en savoir plus sur le bouddhisme et à comprendre comment les différents principes de cette philosophie de vie peuvent améliorer votre bonheur.

Article invité rédigé par Enzo d’Univers Bouddhiste.

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau l'ebook"10 clés pour être zen au quotidien"

Merci! Votre cadeau arrivera directement dans votre boîte mail!